Public du futur

BarokOpera Amsterdam a mis en place une politique de diffusion de ses activités vers un public le plus large possible. Elle noue des partenariats avec les acteurs locaux : théâtres, centres culturels, conservatoires, choeurs, enseignement primaire et secondaire, etc.  Aux élèves du secondaire, elle propose des projets lyriques participatifs. 

Quelle belle représentation d'Acis & Galatea ici au Théâtre de Leiden! De plus, la conférence donnée à l'école par la cheffe d’orchestre était très intéressante. Les réactions des 70 étudiants étaient pour la plupart extrêmement positives!   Tole Emmelot, enseignant Bonaventura College, Leiden, 2017. 

Souhaitez-vous connaître les possibilités pour vos étudiants

conservatoire & Écoles de musique

 

Que pouvons-nous faire pour votre conservatoire ou votre école de musique?

Avec chaque nouvelle production en perspective, nous recherchons la coopération avec les écoles de musique locales. D'une part transmettre le savoir, d'autre part initier les jeunes musiciens à la musique baroque.

Résidences

Dans le cadre de chaque nouvelle tournée, nous proposons des ateliers aux écoles de musique et aux conservatoires. 

Vous voyezici  les élèves du Conservatoire de Hengelo découvrir la partition du Roi Arthur, quel que soit leur instrument, du violon au saxophone. Après une journée de travail intensif, les étudiants ont donné un concert public avec narration de la légende entre les morceaux choisis. Ils étaient encadrés par la cheffe Frédérique Chauvet, une chanteuse et un trompettiste de BarokOpera Amsterdam.

Quand les élèves créent leur propre opéra

Au lycée d’Utrecht par exemple, nous avons donné à un groupe d'étudiants l'opportunité de créer leur propre représentation de théâtre musical sur un thème de leur choix après les avoir invités à assister à notre représentation de King Arthur, de Dido & Aeneas et notre Händel Revue. Sous la direction d’un acteur/metteur en scène et de leur professeur de musique,  la représentation d’une dizaine de minutes a été chaque fois jouée par les élèves dans le foyer du Théâtre d’Utrecht pendant l’entr’acte.

choeurs

Notre compagnie associe volontiers les chœurs amateurs à ses productions. Souhaitez-vous participer à notre prochain spectacle ? N’hésitez pas à nous contacter ! 

 

conferences

Les spectateurs apprécient mieux la représentation lorsqu’il en savent plus sur le contexte historique de l ’oeuvre, les choix artistiques de l’équipe, les artistes, etc. Frédérique Chauvet, directrice artistique de BarokOpera Amsterdam, en explique volontiers le concept artistique, les caractéristiques musicales, etc. 

Les introductions au spectacle

BarokOpera propose généralement une introduction avant chaque représentation. Y sont présentés le concept artistique, le contexte historique, l'argument et bien sûr la musique.

 

Alliance Française​

En collaboration avec l'Alliance Française, BarokOpera Amsterdam organise régulièrement des conférences en français sur l'opéra aux XVIIIe et XIXe siècles. Le Théâtre Français de la Haye, «l'extension de Paris», est un sujet très discuté. Lisez ci-dessous un fragment d'une présentation de Frédérique Chauvet.

 

Conférence sur Don Juan et le Théâtre Français de La Haye

 

Chef d’orchestre et flûtiste, je souhaite évoquer ce lien méconnu entre les Français et les Néerlandais: le Théâtre Français de La Haye.  Durant trois siècles, de 1600 à 1900, tous les succès parisiens étaient présentés ‘en exclusivité’ au public de La Haye dans un théâtre qui deviendra à partir de 1804 le ‘Koninklijke Schouwburg van Den Haag’, situé en face de l’actuelle Ambassade de France. Les textes et partitions de ce gigantesque répertoire constituent un trésor méconnu, conservé dans les archives de la Ville de La Haye.

 

Je me passionne pour ces petits bijoux de musique et de théâtre. Et c’est avec l’expérience des productions que j’ai recréées depuis dix ans avec ma compagnie Barokopera Amsterdam que je vous en parlerai. 

 

A une époque où la télévision n’existait pas, la bourgeoisie allait au théâtre et à l’opéra plusieurs fois par semaine. On y allait pour rire, mais aussi pour se montrer et faire des rencontres. On y jouait en particulier des opéras-comiques français, de Gluck à Offenbach. Pendant plusieurs siècles, le rayonnement culturel de la France était tel que l’on y donnait les premières parisiennes quelques semaines plus tard seulement. On y joua aussi Don Giovanni ou La Flûte Enchantée de Mozart dans des adaptations françaises adaptées au goût du jour ! 

En 2019, nous souhaitons commémorer cette collection unique en Europe qui fut close en 1919.